17.10.08

La prétendue "Haute" autorité s'en prend à l'université

Selon le fil du Figaro, la Halde s'en est prise à l'Université de Montpellier à l'instigation de la CIMADE, soi-disant service oecuménique d'entr'aide, en fait association idéologue.

En effet deux étudiantes se présentaient au cours d'espagnol voilées du voile islamique.

On connaît le sens du voile islamique sur lequel j'ai posté.

L'enseignante leur a demandé d'enlever le voile. Les étudiantes ont refusé. L'enseignante a la discipline de son cours, il s'agit donc du comportement islamique, car le musulman n'est soumis à personne (Tarik Ramadan dans un des ses prêche). Il ne reconnaît aucune autorité.

L'enseignante les aurait alors ignorées. Quelle preuve ? Je reste perplexe. On ne sait si l'enseignante a été entendue, apparemment non. C'est la "haute" autorité, elle a le droit de menacer. A-t-elle entendu avant de menacer ?

Rappelons que le voile islamique est interdit dans les collèges et les lycées, curieusement la HALDE prétend que cette interdiction spéciale dérogerait à l'autorisation générale. En réalité si le voile est interdit, c'est qu'il est nuisible, et donc cette interdiction établit une présomption de nuisance qui autorise de plus fort à l'interdire ailleurs, autrement il ne serait interdit nulle part.

Quoiqu'il en soit de cet argument de droit positif, le voile doit être interdit partout en vertu des droits de l'homme et particulièrement des droits de la femme à ne pas être menacée de viol.

Une dernière réflexion : la "haute" autorité proclamée par l'Etat laïque est une autorité morale. Elle est là pour remplacer les religions. Mais elle ne comprend en son sein aucune autorité religieuse. C'est donc une autorité morale sans autorité, où va-t-elle chercher l'autorité des ses idées, certainement pas en Dieu, source de tout bien et seule autorité (car aucun homme n'a le pouvoir de lier un autre homme, il ne l'a qu'en Dieu). Donc la HALDE n'est ni une autorité, ni encore moins une "haute" (quel ridicule !) autorité.

2 commentaires:

Marie a dit…

En France le port du voile est autorisé à l'université, mais il ne l'est pas en Turquie. Allez donc y comprendre quelque chose.

Il vous faut lire l'article pessimiste d'André Dufour dans LibertyVox, Denis.

Je suppose qu'on ne peut pas réagir contre les décisions de la Halde.

Toutes les associations droitdelhommistes sont tendancieuses. Elles ne défendent que certains droits ou que les droits de certains. Je pense qu'elles ont un objectif bien précis dans la tête/

Denis Merlin a dit…

Parfaitement bien vu, Marie, de plus vous mettez le doigt sur l'anomalie de la HALDE, elle est une autorité sans recours.

Qu'elle autorité judiciaire pénale est sans recours ? C'est même une cause de nullité des décisions prises sans recours.