8.8.16

Pour l'établissement de l'état de droit en France !




Cette voiture a fait l'objet d'une confiscation policière pendant des mois sans motif.

Pour la liberté d'expression en France,

Pour l'établissement de l'état de droit en France !

7.8.16

L'humanité est un bloc racheté par le Christ




L'humanité est un bloc racheté par le Christ.

L'humanité est un bloc


Dévastation de la Syrie (2016) et bombardements stratégiques




Impressionnant !

Depuis le 14 février 1942, c'est toujours le même spectacle. Le 14 février 1942 est la date de la Directive sur le bombardement de zone par le ministère de l'air du gouvernement britannique (Premier ministre: Winston Churchill).

« La directive donnait comme objectif : « To focus attacks on the morale of the enemy civil population and in particular the industrial workers. In the case of Berlin harassing attacks to maintain fear of raids and to impose A. R. P. measures »1,5 (« De concentrer les attaques contre le moral de la population civile ennemie et en particulier les ouvriers de l'industrie. Dans le cas de Berlin, des attaques incessantes pour maintenir une psychose des raids et forcer à prendre des mesures de protection civile contre les attaques aériennes »). »

Il ne faut cependant pas oublier que c'est Adolph Hitler et sa bande d'imbéciles qui quittèrent la Conférence sur le désarmement  en 1934 (le Reich quitte la Société des nations en octobre 1933 et met ainsi fin aux négociations sur l'interdiction des bombes incendiaires).

"Our sins have long shadows" disent les britanniques. « Nos péchés ont de longues ombres. »

Le bombardement d'anéantissement des populations (car en fait il s'agit de cela) est ainsi utilisé aujourd'hui contre les populations syriennes et plus largement du Moyen-Orient.

Pauvre Syrie trop proche d'Israël !

4.8.16

Les magistrats français sont-ils impartiaux

Le Salon beige se demande si la "justice" française est indépendante. Moi je me demanderais plutôt si elle est impartiale.

Car quel intérêt pour moi si elle est indépendante, mais pas impartiale ?

D'ailleurs cette question de l'indépendance de la justice suppose que l'exécutif soit partial... Ce qui n'est pas toujours le cas.

Encore un exemple de la pollution des esprits par un auteur des Lumières (en l'occurrence Montesquieu).

En tous cas, la magistrature est peut-être indépendante (j'en doute), mais elle n'est certainement pas impartiale.

Six mois de prison, même avec suris, pour avoir glissé des lardons dans une boîte aux lettres et un "rappel à la loi" pour un hold up (vol sous menace de mort avec arme) d'une pharmacie… quand on sait que le vol à main armée est un crime passible de la cour d'assises...

Ne me dite pas que les magistrats ne font qu'appliquer la loi et que ce n'est pas de leur faute si les lois sont injustes... C'est faux. Ils ont des partis pris. Il y a des gens qu'ils ont dans le nez, d'autres qu'ils chouchoutent... selon leurs opinions politiques et religieuses, leurs classes sociales...

3.8.16

Liberté catholique ou liberté religieuse ?

Lu le dernier texte publié par Paix liturgique, une interview de Robert Spæmann.

J'extrais ce passage relatif à la liberté de la liturgie:

« Je ne sais si vous connaissez la lettre dans laquelle le cardinal Newman raconte son premier voyage en Italie. Il était entré dans la cathédrale de Milan et il a été frappé par la quantité de cérémonies qui s’y déroulaient en même temps : d’un côté, une petite procession, des messes aux autels latéraux, dans le chœur les chanoines récitaient l’office. On avait l’impression que chacun vaquait à ses propres affaires, mais au fond, il s’agissait partout de la même chose. Newman a été émerveillé par cette forme de pluralité, parce qu’en Angleterre, l’influence protestante étant plus forte, tout le monde devait faire la même chose en même temps. (…)
Oui, il y a un manque de liberté dans la liturgie actuelle et c’est même une des caractéristiques de l’Église d’aujourd’hui. »

Monastère de Ganagobie. Saint Pierre avec les clés



Il parle de "liberté catholique", moi je parlerais plutôt de liberté religieuse car la liberté religieuse est conférée par Dieu à tout homme. L'Église n'a pas de titre à ne pas la respecter.

L'expression de "liberté catholique" en revanche fragmente l'humanité, car il ne peut y avoir de liberté catholique, même si la liberté religieuse dans l'Église s'exprime dans les limites de la foi catholique.

Or depuis au moins 1969, le pape s'est arrogé le droit, sinon en doctrine, du moins en pratique d'interdire au peuple certaines prières pourtant inerrantes car éditées par un de ses prédécesseurs.

Je l'ai écrit plusieurs fois sur ce blog. D'ailleurs la liturgie de Paul VI, outre qu'elle est imposée, est en elle-même une liturgie totalitaire qui, en principe, ne laisse pas les fidèles prier individuellement.

« Maintenant, vous allez vous dire bonjour, maintenant vous aller vous donner un signe de paix, maintenant on va faire entrer l'actualité telle que la présente les médias dans la prière, maintenant, vous allez écouter la Bible etc. »

La nouvelle liturgie fait entrer le totalitarisme dans l'Église.

2.8.16

Où François veut-il en venir ? (À propos de la violence islamique)

Si je parle de violence islamique, je dois parler de violence catholique. Ce que veut signifier le pape c'est que les hommes ne doivent pas être jugés par catégories religieuses ou historiques.

Par son affirmation provocatrice, il ouvre la voie à des affirmations troublantes.

Car si je parle de violence fasciste, alors je dois parler de violence catholique.

Si je parle de violence "nazie", alors je dois parler de violence catholique...

De même d'ailleurs si je dois parler de violence "nazie", je dois parler de violence sioniste (le rabbin Kahane et Isaac Rabin furent assassinés par des sionistes).

Wikipedia au sujet de l'assassinat de Rabin:

« Le leader du Likoud et futur Premier ministre Benyamin Netanyahou accusa le gouvernement d'être « déconnecté de la tradition juive et des valeurs juives ». Netanyahou s'adressa aux contestataires d'Oslo au cours de manifestations où étaient agitées des pancartes et affiches représentant Rabin dans un uniforme nazi SS ou dans le viseur d'un sniper. Rabin accusa alors Netanyahou de provoquer la violence, ce que ce dernier nia énergiquement. »

Car s'il est vrai que l'on ne doit pas accuser tous les musulmans d'être violents, ni de violence islamique, il n'est pas plus juste d'affirmer qu'il existe une violence catholique ou qu'il existe une violence sioniste ou qu'il existe une violence "nazie".

Lorsque l'on y réfléchit, ce à quoi conduit l'affirmation de François c'est que l'on ne peut parler sans injustice de violence nazie...

François ira-t-il jusqu'au bout ? Ou en laissera-t-il le soin à d'autres ? En tous cas, il a ouvert la voie à la remise en cause de l'ordre public de la Charte des Nations unies...

1.8.16

Je prie pour tous, pas uniquement pour les victimes

Recevant une pétition demandant que les cloches sonnent le 15 août ainsi motivée :

« Nous ne pouvons pas, chrétiens, musulmans, juifs ou non-croyants, ne pas y associer toutes les victimes - quelle que soit leur religion ou leur opinion - qui sont tombées et tomberont encore sous les coups de la folie meurtrière de l'Etat islamique. Nous pensons également aux policiers et aux militaires qui ont perdu la vie dans l’exercice de leur fonction. »

Saint Georges terrassant le dragon (mosaïque monastère de Ganagobie)


Moi je ne signerai pas parce que cette pétition. Elle oublie une catégorie d'humains: les auteurs, tous les auteurs, directs ou indirects apparent ou occultes des atrocités.

Je prierai pour que les auteurs des atrocités retrouvent la raison.

Je ne clive pas l'humanité.

Ce n'est pas en insultant les catholiques...

Le pape aime bien "fiche la pagaïe".

Il a déclaré dans l'avion qui le ramenait des Journées mondiales de la jeunesse:

« Je n’aime pas parler de violence islamique, parce qu’en feuilletant les journaux je vois tous les jours que des violences, même en Italie: celui-là qui tue sa fiancée, tel autre qui tue sa belle-mère, et un autre… et ce sont des catholiques baptisés, hein! Ce sont des catholiques violents.  Si je parle de violence islamique, je dois parler de violence catholique. »



On peut toujours interpréter les paroles tordues d'un jésuite dans un sens acceptable. Il faut relire ses propos dix fois et bien réfléchir à ce qu'il dit par rapport à ce qu'il semble dire. On peut trouver alors un sens acceptable.

Si je n'aime pas parler de "violence islamique" ce n'est pas parce qu'il y a des catholiques criminels.

Si je n'aime pas parler de violence islamique, c'est parce que l'humanité est une.  Je ne vais donc pas me mettre à parler de violence catholique ou de violence orthodoxe ou de violence judaïque ou de violence athée. Car en faisant cela j'aggraverais la fragmentation de l'humanité. Je jugerais les hommes par catégories.

Je parle donc d'ordre public universel.

En raison de cet ordre public, il faut chercher les causes des violences pour y mettre fin en en arrachant la racine. Et la racine de la violence se trouve dans les doxa des divers groupes. J'adopte la définition de "doxa" donnée par Larousse:

« Ensemble des opinions communes aux membres d'une société et qui sont relatives à un comportement social. »
C'est sur ces doxas qu'il faut que les autorités publiques travaillent. Cependant il est vrai qu'elles véhiculent elles-mêmes un ordre public clivant (par exemple en matière d'avortement elles clivent entre ceux qui ont le droit de vivre et ceux qui ne jouissent pas de ce droit opposable).



C'est d'ailleurs pour cela qu'il nous faut sortir de l'ordre public clivant de Nürnberg. C'est pour cela qu'il faut une réforme institutionnelle. Tant qu'elle n'aura pas été accomplie, il n'y aura pas de paix.

31.7.16

Pourquoi la suppression des billets et pièces de monnaie ?

(Via Égalité et réconciliation)



On sait que la Mafia substitue les montres de luxe aux billets. Les montres de luxe des "collectionneurs" franchissent les frontières sans que la police ou la douane puisse y objecter quoi que ce soit...

Pour l'instant les condamnés pour "crime contre l'humanité" (un crime en réalité indéfinissable, par une définition stricte ; "crime contre l'humanité", une notion arbitraire introduite dans l'ordre juridique pénal) et eux seuls, ne peuvent vivre qu'avec le montant du RSA. Le reste leur est enlevé (paiement des dommages-intérêts etc.)

Ainsi un condamné pour "crime contre l'humanité" ne peut plus payer son avocat... Il n'en aura donc pas.

Les autres condamnés ont droit au minimum prévu par les barèmes des saisies sur salaire et rémunérations assimilées. Moi par exemple depuis que j'ai hérité de millions d'euros, les magistrats français, qui ont des copains, m'ont condamné tant et si bien que je paie des condamnations à EIFFAGE par exemple.

Un jour je publierai l'arrêt EIFFAGE, entreprise maçonnique s'il en est, où la cour d'appel d'Aix-en-Provence, avec une cynique mauvaise foi, m'a condamné sans qu'aucun titre m'ait été signifié.