17.10.08

Claudio Magris demande des excuses à Sarkozy pour les insultes proférées contre l'Italie

Il est certain que Claudio Magris ne lit pas mon blog, car je n'ai aucun lecteur en Italie.

Cependant il a écrit une lettre à Silvio Berlusconi pour qu'il demande des excuses à Sarkozy-le-mufle pour avoir insulté l'Italie ; or j'avais écrit un post exactement dans le même sens le 13 octobre alors que la lettre de Maugris est du 16...

Voici ma traduction d'un passage de la lettre que l'on peut lire intégralement sur le site du Corriere della Sera :

« Come ha osservato Sabina Rossa - figlia dell' operaio Guido Rossa, assassinato nel 1979, come altri rappresentanti dell' Italia migliore, quella più aperta democratica e progressista, dalle cosiddette Brigate Rosse - il Presidente Sarkozy, negando con quei motivi l' estradizione, ha implicitamente proclamato che l' Italia non è uno Stato di diritto, bensì un paese barbarico in cui non si rispettano gli elementari diritti umani, non si curano i detenuti malati (…)»

« Comme l’a observé Sabina Rossa – fille de l’ouvrier Guido Rossa, assassiné en 1979, comme d’autres représentants de l’Italie meilleure, celle plus ouverte, démocratique et progressiste, par les prétendues Brigades rouges – le Président Sarkozy, en refusant par ces motifs l’extradition, a implicitement proclamé que l’Italie n’est pas un Etat de droit, et même qu’elle est un pays barbare dans lequel on ne repecte les droits humains élémentaires, où les détenus malades ne sont pas soignés (…) »



Sarkozy est un mufle, une calamité internationale qui gêne tous les Français à l'égard des Italiens pour faire plaisir à une copine criminelle.

En qualité de Français, je demande pardon aux Italiens pour l'offense que Sarkozy et sa bande leur a faite.

2 commentaires:

Marie a dit…

J'ai été très choquée d'apprendre que l'épouse du président s'était rendue auprès de la criminelle Petrella. Pourquoi n'est-elle donc pas allée réclamer la grâce de cet ex milliardaire russe qui croupit au fond des geoles poutiniennes simplement parce qu'il était plus riche que l'ex-président de la Russie (soi-disant ex)? Il y a des causes qui en valent la peine mais on ne doit pas se soumettre devant une criminelle ! Quelle décadence !

Denis Merlin a dit…

Marie, je suis 100 % d'accord avec vous.

Moi aussi j'ai été choqué que Petrella bénéficie de la visite de Carla : si avoir commis des crimes est un titre à être mieux soigné que les autres... que dire ?