7.3.09

Les évêques suisses sont des voyous

Les évêques suisses osent publier un communiqué dans lequel on lit

"La levée de l’excommunication des quatre évêques a manifestement été préparée avec trop peu de soin et il y a eu de grosses lacunes de la part de la Curie dans l'information aux évêques, aux fidèles et à l’opinion publique. Les évêques et le nonce déplorent ces erreurs. Les événements des dernières semaines ont provoqué une nouvelle polarisation."

Rendre ainsi publiques des critiques acerbes contre le pape (car le mot "Curie" mis pour "pape" n'est que plus injurieux pour le pape qui a pris la décision) de ces évêques se font sans titre.

La levée des excommunications est un acte juridique de droit pénal. Ces voyous le savent ou alors ils sont dans une ignorance coupable.

Or une peine n'est jamais de nécessité de droit naturel. Le pape n'a pas à consulter ces ridicules messieurs, avant la levée d'une peine qui concerne évidemment l'individu qui en est frappé et l'autorité qui l'a infligée. (via le Salon beige)

La satisfaction de ces messieurs a infliger une peine et à la voir perdurer est aussi révoltante : on ne se réjouit pas d'une peine frappant un autre être humain.

3 commentaires:

Marie a dit…

Mon cher Denis, vous savez combien j'ai d'estime et d'affection pour vous, mais ça ne m'empêche pas d'être un voyou par solidarité avec les évêques qui ont osé dire cela.

Denis Merlin a dit…

Vous avez l'excuse de ne pas avoir de formation juridique.

Marie a dit…

J'ai une petite formation de cet ordre puisque j'ai re-commencé mes études par deux ans à la fac de droit de Montpellier :-)))