5.3.09

Contre la circoncision : la superstition laïque et les limites de la liberté religieuse

La circoncision masculine est l'ablation du prépuce. Pratiquée pour des raisons religieuses, mais pas toujours, la circoncision est une mutilation qui entraîne parfois des complications notamment au niveau du gland. Voir la déclaration de madame Valérie Boyer, relayée par un site laïciste ici.

Ce site s'est spécialisé dans la dénonciation de la circoncision.

La circoncision n'est plus admissible de nos jours. C'est une mutilation pratiquée sans le consentement de l'enfant. A ce titre elle est condamnable.

Que Dieu ait commandé la circoncision autrefois mais uniquement à son peuple élu, c'est aussi certain. Elle remonte à Abraham soit environ 1 800 ans avant Jésus-Christ et Moïse l'a confirmée.

Gn 17,10. Voici le pacte que Je fais avec vous, afin que vous l'observiez, et votre postérité après vous: Tous les mâles d'entre vous seront circoncis.

Gn 17,11. Vous circoncirez votre chair, afin que ce soit la marque de l'alliance que Je fais avec vous.

Gn 17,12. L'enfant de huit jours sera circoncis parmi vous; et, dans la suite de toutes les générations, tous les enfants mâles, tant les esclaves qui seront nés dans votre maison que tous ceux que vous aurez achetés, et qui ne seront point de votre race, seront circoncis.

Gn 17,13. Ce pacte sera marqué dans votre chair, comme le signe d'une alliance éternelle.

Gn 17,14. Tout mâle dont la chair n'aura point circoncise sera exterminé du milieu de son peuple, parce qu'il aura violé Mon alliance.

http://magnificat.ca/textes/bible/at.htm

Mais cette loi divine positive est abolie par Jésus-Christ. Il la remplace le baptême.

La loi "positive" est celle qui n'est pas en lien nécessaire avec la justice, avec le droit naturel. Elle peut être changée et abolie, même si elle est "divine", c'est-à-dire ordonnée par Dieu lui-même. Dieu peut, dans ce cadre, revenir sur la loi qu'il donne.

Saint Paul dans l'épître aux Galates (écrit canonique donc inspiré selon les chrétiens) :

Gal 5,6. Car, dans le Christ Jésus, ni la circoncision, ni l'incirconcision n'a de valeur, mais la foi qui agit par la charité.

Mais la critique des "laïques" (en fait rationalistes, voire athées) veut à toute force réduire le christianisme à une variante d'une superstition. Ils passent donc sous silence le texte de saint Paul. Ce n'est pas honnête et démontre une volonté de mensonge en vue d'une relativisation idéologique.

De plus, au plan des principes, la circoncision a été pratiquée et est pratiquée par des athées pour de prétendues raisons d'hygiène. L'hygiène joue ici le rôle de superstition (comme le prétendu réchauffement climatique, le darwinisme etc.) pour laïques. Il ne s'agit donc pas de juger les consciences mais de juger des actes. Or les laïques veulent empêcher les croyants de croire en imposant leur idéologie, ils ne parlent donc de l'action que pour condamner certaines opinions religieuses.

Donc, ce n'est pas la croyance qui est en jeu, car l'athéisme est une croyance, mais l'usage droit de la raison, abstraction faite de toute croyance athée ou religieuse.

3 commentaires:

Marie a dit…

C'est sûr qu'on ne va pas vous réconcilier avec la science, Denis :-)

Je n'ai pas d'avis sur la question. Mes fils n'ont pas été circoncis mais si j'avais été juive ou si mon époux l'avait été, eh bien je pense que mes fils auraient été circoncis.

Je pense que c'est moins grave que l'excision chez les filles.... Et moins grave que les écoles de filles détruites au Pakistan ou les vidéo clubs détruits je ne sais plus où.... Moi j'ai plutôt tendance à défendre les filles et les femmes,normal, j'en suis une :-))

Denis Merlin a dit…

Non seulement je suis pour la science expérimentale, mais encore je pense être pour une vraie science et non pour de l'idéologie que l'on fait passer pour de la science.

J'accepte les conclusions certaines de la science expérimentales.

Denis Merlin a dit…

Quant à la circoncision, je peux vous dire que j'ai vu mon frère circoncis sur instruction de mon père. J'en garde un souvenir très mauvais et c'est pour moi un reproche contre mes parents qui ont fait faire ou laissé faire cette horrible mutilation.

Ils n'étaient pourtant juifs ni l'un ni l'autre mais ont été influencés par des théories pseudo-scientifiques. C'est pourquoi juifs ou non, croyant ou non la circoncision devrait être interdite.