18.3.09

L'abbé Laguérie sort du bois

Parlant de l'affaire Williamson, mon beau-frère écrit :

"Les scandaleuses et inadmissibles déclarations de Mgr Williamson, d’abord. Et sa récidive, qui me fait sortir du bois."

Ha, ha, il a voulu dire me font sortir de ma réserve.

La faim fait sortir le loup du bois. Quand on veut faire quitter l'endroit où il est en sécurité, on le fait "sortir du bois", comme le loup, on lui fait peur ou on le met en état de nécessité de sortir de l'endroit où il se sent en sécurité. C'est le sens de "faire sortir du bois". Ainsi on "fait sortir du bois" le gibier qui y séjournait en lui faisant peur ou en l'affamant, autrement dit on le débusque contre sa volonté. Ce n'est manifestement pas ce que vous avez voulu signifier, vous avez voulu écrire : "me font sortir de mon silence".

http://books.google.fr/books?id=atcSAAAAYAAJ&pg=PA85&lpg=PA85&dq=%22faire+sortir+du+bois%22&source=bl&ots=JhcNH7SpOk&sig=I0sKH8BeZszLfFbGMYd-gv2LNJI&hl=fr&ei=_c7ASfGvI-KJjAeb-sku&sa=X&oi=book_result&resnum=6&ct=result

Comme vous avez la prétention d'élever les enfants des autres, je vous serais obligé, cher beau-frère, de ne pas employer une expression pour une autre... afin que les enfants n'apprennent pas à mal parler en croyant parler de façon pittoresque. Comme c'est votre cas habituel.

2 commentaires:

philippe a dit…

Bonjour
J'ai lu votre blog avec intérêt et globalement je soutiens votre démarche. Je comprends votre souffrance par rapport à vos enfants et le rôle malsain que tiens l'abbé Laguérie dans cette histoire. J'ai cependant une remarque à vous faire qui bien sûr n'ira que dans le sens de vos intérêts. L'attaque systématique n'est pas une bonne défense. Elle vous expose en victime et a pour effet que vous vous enfermez vous même dans ce statut de victime. Je retrouve trace de ce constat dans l'attaque que vous faites de l'abbé Laguérie( je ne cherche pas à le défendre) et dans l'affichage que vous faites de votre situation d'handicapé. Le monde est fait ainsi que les "bien pensants" n'aiment pas qu'on leur rapelle qu'il y a des individus qui ont vraiment beaucoup moins reçus qu'eux. D'autre part, j'imagine très bien le comportement de l'abbé Laguérie dans son silence hypocrite. Par rapport à votre réaction, c'est facile pour lui de se taire car il sait qu'en agissant ainsi, vous vous exposez dans vos plus grandes faiblesses. Je l'ai connu à l'époque à Salérans dans le 05 et j'ai suivi sa carrière médiatique par la suite, je pense avoir cerné une partie du personnage quand même. D'autre part, là ou je suis d'accord avec vous, c'est le comportement que peuvent avoir certains "directeurs spirituels" sur le comportement affectif de certaines de leurs ouailles. Et quand ces ouailles se trouvent être leur propres soeurs et leur propres neveux et nièces, j'imagine l'influence que peut avoir celui qu'ils prennent eux mêmes pour un prophète, comme je l'ai lu dans votre blog. Je suis moi aussi à titre personnel, un peu dans la même situation que vous, c'est pour cela que j'ai une sympathie toute particulière pour ce que vous dites. Amicalement Philippe Lerda

Denis Merlin a dit…

Cher Philippe,

Quand j'a vu votre message, j'ai cru que Philippe Laguérie sortait de son mépris silencieux. Un choc !

Il pense que le silence méprisant est une bonne solution pour traiter un fou et un handicapé. Il ne s'aperçoit pas qu'il est la preuve, son silence, de son refus (son incapacité ?) à résoudre les problèmes qu'il a créés. Il n'est évidemment pas moral de refuser tout dialogue avec le père de ses neveux, neveux qui vivent chez lui !

Je mets en garde contre Philippe Laguérie, non pour poser en victime mais pour défendre ma réputation.

Si je suis seul, si ma femme m'a abandonné pour son frère, tout le monde le constate. Or "on" me présente comme un être impossible qui a bien mérité tout cela. Donc je dénonce l'abbé Laguérie et le mal qu'il a fait à ma famille, à ma femme et à mes enfants.

Si je suis handicapé aujourd'hui c'est aussi parce que Philippe Laguérie s'est introduit dans notre vie de couple. Il est très dur de voir tous vos enfants vous fuir, répandre sur vous des choses fausses, votre femme partir à des centaines de kilomètres pour aller séjourner chez son frère. Dans le fond, je ne suis pas handicapé, je ne l'aurais pas été sans ces épisodes horribles de ma vie. C'est aussi pour souligner le paradoxe de mon abandon par des chrétiens (on n'abandonne pas quelqu'un parce qu'il est handicapé quand on est chrétien).

Votre témoignage est aussi précieux, car il montre que mon aventure n'est pas unique. C'est tout le problème de l'intégrisme. En particulier de ses retraites en cinq jours, de son souci de soumettre les âmes, de les piétiner, de sa lutte contre les droits de l'homme.

Philippe Laguérie est détruit par les retraites en cinq jours et l'intégrisme, il n'arrive pas à résoudre la contradiction qui bourlingue dans son âme : son désir de briller et son sentiment d'incapacité. Son nietzschéo-ignatio-darwinisme (sélection naturelle) et son amour sincère de l'Evangile. Car il peut lui arriver, au milieu d'énormités ridicules, de dire des choses intéressantes !

Merci de votre commentaire.