24.9.08

Mass murderer de Finlande : haro sur la police

Le mass murderer de Finlande qui a fait dix morts (sans compter lui) permet encore de mettre en cause la police.

Le jour avant les assassinats en masse, le mass murderer avait posté une vidéo sur Internet. Il était clairement menaçant pour la race humaine.

Il disait "vous serez la prochaine à mourir". Moi qui ai été jugé dangereux pour mon dernier fils parce que je l'aimais trop, je sais que le psychiatre, le psychologue, le policier peuvent très bien conclure contre la parole (si j'avais déclaré que je le haïssais, elle m'aurait cru ?) quand ils sont eux-mêmes menteurs. Mais quand ils croient ce qu'on leur dit et n'ont rien d'autre pour juger ?

On met en cause la police qui n'aurait pas détecté sa dangerosité. Mais en France le détenu qui a tué son codétenu avait été jugé sans danger par un psychiatre !

Comment voulez-vous qu'un simple flic puisse détecter un individu dangereux ? D'autant que la police est toujours menacée de dénonciation. Elle est raciste, elle est anti-jeunes. Un policier a vu l'individu vingt-quatre heures avant ses crimes, mais l'individu a sans doute dissimulé, il a dû dire que cela n'était qu'un jeu qu'il n'avait aucune intention, qu'il avait bien le droit de faire de l'humour noir...

Les psychiatres, les policiers, comme tout être humain d'ailleurs, n'ont pour connaître l'âme d'un "autre" que ses déclarations ou ses actions passées. C'est le mystère de l'incommunicabilité des consciences. De ce fait nous n'avons que l'introspection pour juger les autes. C'est-à-dire que nous jugeons des autres d'après nous-mêmes et comme nous ne nous connaissons pas bien nous-mêmes...

2 commentaires:

Marie a dit…

"Elle est raciste, elle est anti-jeunes"???? Est-ce que c'est ce que vous pensez ou voulez-vous dire "on la considère raciste, etc??? "

Je pense qu'un simple policier comme vous dites est capable de juger de la dangerosité d'un être humain quand "ça se voit" mais ça ne se voit pas toujours. Il parait que les criminels ont souvent un abord aimable..... avec les gens qu'ils ne tuent pas.
Cet après-midi j'ai entendu à la radio (je pense que c'était Europe 1, je l'ai entendue dans ma voiture) que les criminels en série avaient toujours (ou presque toujours été) des enfants qui torturaient les animaux. Si c'est vrai j'ai de quoi m'inquiéter dans ma cité HLM. Triste affaire que cette affaire de Finlande. Y aurait-il de plus en plus de fous en ce bas-monde?

Denis Merlin a dit…

Merci très chère amie de pouvoir préciser que bien sûr la police est toujours coupable ou elle est trop ou elle est pas assez, c'est le "double lien". Donc ça rend les policiers méfiants et timides.

Bien sûr les criminels ont sont rusés. Méfiez de l'assassinat, il conduit au mensonge et, par là, à la dissimulation a dit Alphonse Allais, ce qui n'est pas si faux. Avant certaines expérience douloureuses je n'aurais jamais cru l'homme (l'être humain) capable de tant de dissimulation, si convaincante.

Bien sûr le pervers coupe les lézards vivants en morceaux et fait souffrir les animaux gratuitement avant de passer aux êtres humains. Tout à fait d'accord avec vous.