11.12.08

Cynthia Sardou raconte son calvaire : le viol collectif et les milieux judiciaires

Cynthia Sardou demande que l'on signe le référendum pour la justice.

Je mets en ligne un extrait de son témoignage, à la suite de son viol la nuit de Noël 1999 :

"Puis il y a eu l’incompréhension et la révolte, quand j’ai appris que deux de mes violeurs étaient des récidivistes, qui avaient été remis en liberté par la Justice peu de temps auparavant.

Mais j’ai connu le désespoir quand le procès s’est ouvert. Le choc a été presque aussi dévastateur que celui de l’agression.

Les rôles étaient inversés. Tout se passait comme si j’étais moi-même une criminelle : n’était-ce pas moi qui avais séduit mes agresseurs ? N’avais-je pas, par hasard, ressenti un plaisir secret à être violée ?

Pire encore, n’étais-je pas une « privilégiée », alors que mes violeurs venaient d’une cité défavorisée ?

Mon avocat m’a donné un seul conseil : « restez calme »… mais j’ai souvent eu l’impression que la justice en France avait moins d'estime pour les victimes que pour les bourreaux.

On m’a imposé des expertises psychiatriques, des examens psychologiques comme si c’était moi l’accusée. Les moindres détails de ma vie privée et de mon passé ont été disséqués, exposés publiquement, puis repris par la presse.

Au contraire, les « experts » ont reconnu toutes sortes d’excuses à mes violeurs : selon eux, ils avaient fait preuve d’une certaine « intelligence », ils étaient en « déficit affectif », c’étaient des « individus perturbés », ils « manquaient d’assurance »...

La question principale pour les magistrats semblait être de trouver un moyen de les « réinsérer » au plus vite, bien qu’ils n’aient manifesté aucun repentir, ni présenté la moindre excuse sincère.

Mais le pire, c’est que, bien que les jurés d’assise les aient tous condamnés à des peines de 10 ans de prison ou plus...

… la Justice a relâché le premier après deux ans seulement, en 2002 !!!.
L'avocat complice des magistrats et de ses confrères dit "restez calme" sinon le monsieur qui préside vous sortira de la salle d'audience après vociférations, sale victime. Moi j'ai été mis dehors dans une procédure orale et empêché de parler par un magistrat énémique qui gesticulait et m'insultait alors que j'avais à l'époque cinquante quatre ans et lui environ vingt de moins, il aurait pu être mon fils !


Eh oui relâché après deux ans seulement ! Par les magistrats de l'ENM, des magistrats énemmiques. Celui là a fait deux ans de prison alors que le peuple souverain l'avait condamné à dix ans. Pour qui se prennent ces magistrats enemiques ?


"Nous ne pouvons pas laisser notre système judiciaire continuer à mettre aussi gravement en danger la vie des jeunes femmes de notre pays.

C’est pourquoi je vous demande de remplir le Référendum sur la Justice (
cliquez ici)."

Dit-elle aussi.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,
Dans notre pays et en Europe nous n'aurons des lois ayant pour objectif l'intérêt général que quand le référendum d'initiative citoyenne sera instauré.
C'est-à-dire que les citoyens pourront imposer une référendum pour abroger tout ou partie d’une loi ou en proposer de nouvelles.
En SUISSE où il existe, il y a quelques années, des parents de victimes ont proposé que les gens condamnés à " perpétuité" ne ressortent pas.
Ils ont réunit les signatures nécessaires 100.000 ( #2%) et le peuple qu'ils appellent " le Souverain"' a voté et donné force de loi à la proposition citoyenne.

Il est souhaité par 82 à 88% des Français . Il était expressément inscrit dans sa profession de foi du second tour 2002 de J.Chirac..
Il l'avait déjà été promis par TOUS les partis du PCF au FN lors des législatives de ...1993.
Le RPR l'avait même promis dans l'année ! en 4ème de 20 promesses dans " La réforme maintenant!" mais , une fois élu sur ce programme, N.SARKOZY N°2 et E.BALLADUR ont bien réuni un Congrès en juillet mais pas pour instaurer le RIC promis , mais la Cour de justice de la République pour que les ministres socialistes soient jugés par leurs copains parlementaires dans l'affaire du sang contaminé alors que 6 mois plus tôt dans un sondage SOFRES-Le Monde du 19.11.1992 page 8 : 80% des Français avaient dit qu'ils voulaient que "les ministres soient jugés comme les autres citoyens" :-(
- En 2007, N.SARKOZY, à la fin de son investiture a évoqué ce « peuple français qui ne veut pas que l’on décide à sa place, et qui par-dessus tout ne veut plus que l’on pense à sa place…“ ( Voir extrait vidéo http://www.ric-france.fr/videos/ns.wmv )
Pour cela il faut et il suffit de disposer du référendum d'initiative citoyenne.

Ceux qui veulent VÉRITABLEMENT le changement doivent MILITER pour obtenir au plus vite le RIC.. www.ric-france.fr

Yvan Bachaud www.ric-france.fr

Denis Merlin a dit…

Cher monsieur,

Bravo pour votre site sur le référendum d'initiative citoyenne. La classe politique n'en veut pas, mais le peuple le veut.

Ce RIC serait un bon moyen pour tenir en lisière les technocrates, incompétents et prétentieux sortis de l'Ecole nationale de la magistrature.

Votre loi sur la détention perpétuelle REELLE ne peut qu'être approuvée.

Mais aussi les dix ans REELS devraient aussi s'appliquer dans un cas comme celui de Cynthia Sardou. Il est anormal que les juges de l'application des peines puissent libérer un criminel deux ans après, alors qu'il a été condamné à dix ans.

L'application REELLE de la sentence du jury populaire devrait être un principe qui ne souffra pas d'exception, ne serait-ce qu'en vertu de la démocratie. Un technocrate n'a pas à annuler la sentence populaire.

sansrelâche a dit…

c'est SCANDALEUX avec un grand S ,que des juges irresponsables relâche des criminels ,cela mérite la révocation !!!!!!
Monsieur NICOLAS SARKOZY,vous nous avez dit être le Président de tous les Français,nous aimerions bien en avoir la preuve aujourd'hui ,car nous attendons toujours ;;;;;
si vous le voulez ,vous pouvez faire votez des lois dans l'intérêts des victimes et que les magistrats ne fassent pas n'importe quoi ,comme cela se passe tous les jours ???????

DES FEMMES SONT VIOLEES,VIOLENTEES TUEES ,et LEURS AGRESSEURS,CES CRIMINELS BENEFICIENT DE LA CLEMENCE DES JUGES ,CE SONT LES JUGES QU'IL VA FALLOIR JUGER ......

MAIS QU'EST-CE QUE C'EST QUE CETTE JUSTICE POURRIE ???
LA REFORME COMMENCEE DOIT CONTINUER !!!!!!!!

les justiciables victimes devront-ils faire justice eux-même????