2.6.11

Méconnaissance de la liberté religieuse "Hell fest" et abbé de Tanoüarn

http://ab2t.blogspot.com/2011/05/balayons-la-porcherie-cependant-la-bete.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+blogspot%2FIfvW+%28MetaBlog%29

Inutile que j'essaie de proposer un commentaire sur le blog de l'abbé de Tanoüarn, il sera refusé. Je l'ai tenté plusieurs fois, sans aucun succès.

Voici que la "Hellfest" trouve un défenseur en la personne de l'abbé de Tarnoüarn, proche collaborateur de l'abbé Laguérie (avec lequel il ne s'entend pas très bien, c'est public).

L'abbé de Tarnoüarn prétend que le "Hellfest", ce n'est pas grave, on va chercher la petite bébête. Et sous prétexte de Satan avance masqué (quelle belle raison !), il plante un coup de surin (moral) dans le dos de ceux qui luttent contre cette horreur. Ses arguments sont d'une pauvreté consternante et témoignent d'une confusion entre la morale et le droit, un laxisme moral inadmissible (il relative l'alcoolisme : la gueule de bois, ce n'est pas grave...), une incohérence (avancer masqué signifierait avancer toujours masqué, donc quand il n'est pas masqué, c'est que ce n'est pas lui...)

Le "hellfest" qu'il soit une plaisanterie ou une chose sérieuse, est un attentat contre la liberté religieuse, un attentat contre les droits de l'homme et l'ordre public. Mais il est vrai que l'abbé ne parle jamais de la liberté religieuse, il doit adhérer aux erreurs lefebvristes sur ce point.

J'ai reçu un commentaire d'un individu signant "le webmestre" qui tient à me faire observer qu'il n'est pas l'abbé de Tanoüarn bien qu'il poste sur le blog de l'abbé de Tanoüarn et soit "le webmestre". Je ne comprends pas comment le webmestre du blog de l'abbé n'est pas l'abbé. Passons.

Il me fait observer que ma recension n'est pas valable, probablement fait-il allusion à ce passage :

"et sans doute quelques milliers de gueules de bois. Certainement déplaisant. Éventuellement dépravé et dangereux. Combattons la hellfest tout ce que nous voudrons mais ne nous y trompons pas: Satan (le vrai) avance masqué."

Il critique donc ceux qui voient en le "hellfest" une manifestation sataniste, ce qu'elle est évidemment. Mais il le fait sans titre. Parce que c'est leur droit de voir en le hellfest une manifestation sataniste. Il ne relève pas surtout que cette manifestation viole la liberté religieuse, ce qui constitue le seul titre juridique à la demande d'interdiction. La demande d'interdiction est valable, même fondée sur de mauvais arguments.

(Cependant, pour critiquer "Civitas", la "chrianophobie", n'est pas un concept pertinent. Il est en effet parfaitement licite de critiquer une religion, à condition de le faire, en vérité, courtoisement et avec des arguments rationnels, ce qui exclut évidemment appel au meurtre, voire simple moquerie.)

Il m'explique également qu'il ne publie effectivement jamais mes commentaires (comme d'ailleurs, vers la fin, le Salon beige - du temps des commentaire - les journaux, Le Figaro, France-soir etc.) J'en prends acte. Il prétend que c'est parce qu'il pense que mes prises de position sont dues à un conflit avec l'abbé Laguérie ; je crois qu'il inverse la réalité (mes prises de position religieuses et morales sont à l'origine de mon conflit avec l'abbé Laguérie et de mon drame familial. et pas l'inverse.)

5 commentaires:

le webmestre a dit…

Monsieur, je suis le webmestre de l'abbé de Tanoüarn (et de son MetaBlog), et permettez moi de préciser trois choses:

/1/ au regard de certaines de vos interventions passées, je lis vos commentaires d'un oeil tout particulièrement attentif. Je vous confirme qu'ils ne sont pas les bienvenus sur le MetaBlog lorsqu'ils ont pour objet (ne serait-ce qu'à la marge) d'y continuer le conflit qui vous oppose à l'abbé Ph. Laguérie

/2/ sur le MetaBlog, tous les messages sont signés. Ceux de l'abbé de Tanoüarn sont signés "abbé Guillaume de Tanoüarn". Celui que vous mettez en cause est signé "le webmestre". Ce qui indique assez que c'est moi (le webmestre) qui l'ai écrit, et non l'abbé de Tanoüarn. Voici qui devrait vous apaiser au moins partiellement.

/3/ quant au contenu de mon article, qui vous fâche: pour faire bref je n'en donne que le titre, qui résume assez le contenu: "Balayons la porcherie - Cependant: la Bête, c'est autre chose". Ceux de vos lecteurs que cela intéresse iront le lire sur le MetaBlog, ils verront d'eux-mêmes si votre recension est objective - ou pas?

Denis Merlin a dit…

Non, mes commentaires sont systématiquement refusés.

Je ne vois pas la différence entre "le webmestre" et le titulaire du blog. Je ne vois pas comment on peut dissocier celui qui est titulaire du blog avec ce qui est écrit sur son blog en qualité de webmestre, sauf une volonté de tromper.

Sur votre article, vous donnez un lien qui conduit vers une vidéo para-sataniste où la guillotine prend une place très importante. Vous semblez bien connaître le satanisme dont on sait qu'il est l'essence cachée du maçonisme.

Votre distinction entre le "vrai" satanisme et le satanisme de "farces et attrapes" n'est pas valide. Il y a probablement des degrés dans le satanisme et le satanisme de "farces et attrapes" n'est que l'introduction au satanisme "sérieux" de la maçonnerie, mais c'est aussi du satanisme.

Dans le fond, vous vous démasquez, ainsi que le titulaire de votre blog (vous ne pouvez écrire sans son consentement, il n'y a pas d'échappatoire.)

Le lefebrvrisme pur et dur ou le lefebvrisme "soft" ont pour point commun d'être double face. Vous venez de présenter la face cachée de votre blog.

En banalisant le satanisme, vous y incitez les dupes qui vous font confiance.

Vous confirmez que le lefebvrisme est d'essence satanique.

le webmestre a dit…

Vous déformez tout et vous posez comme des constats ce qui n'est jamais que votre interprétation des choses... et disons que ces interprétations sont "très étonnantes".

Ne m'en veuillez pas, mais dans ces conditions je ne sais pas continuer. Permettez moi cependant de vous suggérer un petit truc. Proposez vos commentaires de manière anonyme: sans leur planter dessus le petit drapeau "Denis M", de manière neutre et non marquée. Vous verrez alors si c'est votre nom qui pose problème, ou vos raisonnements.

Denis Merlin a dit…

Oui, c'est cela, passez votre chemin.

Vous êtes bien incapable d'argumenter.

Denis Merlin a dit…

Je suis sans doute un peu dur envers ce sympathique jeune homme. J'espère que la vérité fermentera dans son âme et lui procurera la paix à son heure.

C'est tout le mal que je lui souhaite.