27.4.11

France 2 diffame les catholiques en utilisant mensongèrement l'affaire de Ligonnès

Sous ce lien on peut visionner (à partir de 10 mn) un "reportage" de l'équipe de Pujadas (je suis tenté d'écrire de "la bande à Pujadas") sur l'affaire de Ligonnès

http://jt.france2.fr/20h/

Pour les "reporters" de la chaîne payée par la redevance soutirées aux Français, vous pourrez constater un mensonge éhonté et un mensonge destiné à stigmatiser une croyance.

De Ligonnès est (était ?) un athée militant et agressif et n'a (n'avait) rien d'un "catholique", encore moins d'un catholique "intégriste" qu'il n'a jamais été. Sa famille n'a jamais été "intégriste" non plus. Elle était vraisemblablement hostile aux "intégristes", schismatiques et intouchables, considérés par les "main stream" comme des parias (comme l'abbé de la Morandais m'a traité, ou comme ma fille a été traitée par ces "saints" personnages, comme mon beau-frère l'abbé Laguérie n'est même pas reçu par certains évêques qui refusent de lui parler, même de loin...)

D'ailleurs, madame de Ligonnès postait sur Internet, mais jamais sur des sujets religieux qui ne semblaient pas la hanter.

La famille de Ligonnès était catholique "diocésaine", "main stream", point c'est tout.

En revanche, de Ligonnès postait sur un forum, "La cité catholique". Mais il postait en qualité d'athée agressif et prosélyte. Et il postait contre la religion, contre la foi. Des intervenants, selon lui, disaient qu'il était franc-maçon, ce dont il se défendait ; mais enfin, les dénégations de de Ligonnès, quelle valeur ? Rappelons-nous d'un certain témoignage ou plutôt d'un pseudo-témoignage qui sent très fort l'odeur nauséabonde de la franc-maçonnerie.

Voici le texte de "ligo" posté le 8 avril 2011 à propos de la généalogie de Jésus (qui est une difficulté des évangiles) :

"S'ils se sont donné la peine de mentionner tous les noms, et de compter le nombre de générations, ce n'est pas pour en "oublier" certains !

Ils dépendent tous les uns des autres puisque chaque phrase commence par "untel a engendré untel " etc...
Le texte ne dit pas : "parmi les ancêtres de Jésus on peut citer entre autres ...."

Ce texte est destiné à démontrer que les évangiles n'ont pas de valeur historique. ( En réalité, les écrivains antiques avaient une autre culture que la nôtre et leur style, leur rhétorique déroutent les lecteurs modernes que nous sommes. Ces textes demandent à être décryptés.)

De Ligonnès, qui intervenait sous les pseudonymes de "ligo", "ambar" ou "chevy", avait été exclu pour trollisme athée :

http://www.cite-catholique.org/viewtopic.php?f=118&t=12688&p=153507#p153507

Il insultait les autres intervenants de ce forum :

http://www.cite-catholique.org/viewtopic.php?f=9&t=15579&p=153515#p153515


"Je ne comprends pas trop où vous voulez en venir. Comment voulez-vous, étant athée, qu'une démonstration basée sur l'autorité du Décalogue ou des propos du Christ puisse me convaincre ?"

http://www.cite-catholique.org/viewtopic.php?f=118&t=12688&p=152567#p152567

A un autre endroit, il dit avoir "perdu la foi" depuis 14 ans soit comme c'est un post de 2010, depuis environ 1996. Mais l'a-t-il jamais eue ?

On peut dire que de Ligonnès est un fervent catholique obsédé par la religion, comme on aurait pu dire, sans plus s'éloigner de la vérité, que Staline était un fervent orthodoxe, ancien séminariste, qui d'ailleurs était tellement obsédé par la religion qu'il faisait des citations de saint Paul dans les textes juridiques athées de l'Union soviétique ("que celui qui ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus" II Thess 3,10; sous une forme légèrement différente : article 12 de la constitution soviétique de 1936)

Personne n'ose le faire à propos de Staline, mais France 2, si ! Elle le fait impudemment, à propos de de Ligonnès.

Inutile d'observer une fois de plus la violation cynique du droit des citoyens à la vérité de l'information. S'y ajoute la violation de l'égalité des êtres humains par la diffamation de croyants en raison de leurs croyances. D'ailleurs, qu'y avait-il de vrai dans les provocations d'un autre athée, le sinistre Maye indûment protégé par les inénarrables magistrats français ?

Car il reste une chose certaine sur cette affaire de Ligonnès, c'est que l'athée de Ligonnès est soupçonné d'avoir "liquidé" sa famille croyante ; mais qui le dit ? qui le sait en France ?

La France n'est décidément pas un État de droit.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonsoir,

Vous dites : "Sa famille n'a jamais été "intégriste" non plus. Elle était vraisemblablement hostile aux "intégristes", schismatiques et intouchables, considérés par les "main stream" comme des parias"

Que penser de cet article : http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Tuerie-de-Nantes.-Les-vacances-de-Xavier-de-Ligonnes-a-Brehat-22-_39382-1776134_actu.Htm

qui décrit la famille de Ligonnès (mère et soeur) comme "en marge de la communauté catholique" ?

Denis Merlin a dit…

Etre intégriste catholique, ce n'est pas manger "bio", d'ailleurs l'abbé Laguérie ne mange pas bio et moi non plus, je suis un adversaire du bio.

Etre catholique intégriste, c'est être rejeté comme "maurrassien" ou "lefebvriste" (même si l'on n'est pas maurrassien ou lefebvriste). C'est avoir une conception de la liberté religieuse qui consiste à ne pas à admettre que les croyants (même d'autres religions) soient vilipendés à cause de leur foi. C'est ne pas admettre piss-Christ, même contre des évêques. Et c'est enfin ne pas admettre la chasse au prières en latin. Mais il y a d'autres formes d'intégrisme.

De plus, je ne connais pas la "communauté catholique", je connais la communion catholique.

Les "intégristes", selon la terminologie des diocèses, c'est aller à des messes offrant certaines garantie de sérieux liturgique et de respect des rubriques. Cela ne semble pas avoir été le cas de la mère de XdL.

Enfin ce genre de témoignage ne présente aucune garantie (témoignage anonyme témoignant sur des gens décédés) et surtout n'infirme pas le fait que XdL était athée, quelles que soient les causes de son athéisme, il est athée. Je crois que la comparaison avec Staline est adéquate. Staline avait une maman pieuse et un père absent, mais lui il était athée, il n'était pas orthodoxe ni "intégriste" ni "main-stream", il ne croyait pas en Dieu. Quelles que soient les causes de l'athéisme de Joseph Staline, il était athée et personne n'aurait l'idée de dire qu'il était orthodoxe.

Anonyme a dit…

Merci pour votre réponse.

Paris Match (oui, pas forcément la meilleure source, mais une source) nous dit : "Profondément mystique, sa mère, ­Geneviève, prétend être en contact avec Dieu, avoir des visions des larmes de sang du Christ et a créé l’Eglise de ­Philadelphie, en 1964, une secte qui proclame l’imminence de l’Apocalypse."

(http://www.parismatch.com/Actu-Match/Societe/Actu/Drame-de-Nantes-Xavier-Dupont-de-Ligonnes-ou-le-massacre-des-innocents-l-enquete-de-Paris-Match-277231/)

Comment qualifier alors ce "mouvement" (je ne sais pas trop quel terme employé ici) auquel Xavier de Ligonnès semble avoir adhéré, avant de le rejeter en bloc (d'après ses messages sur la Cité catholique) ?

Denis Merlin a dit…

Que sa mère ait été une mystique paranoïaque est tout à fait possible. Son père était incroyant et ingénieur spécialisé dans le nucléaire, mais était lui aussi une personnalité très probablement pathologique.

Que leur fils ait suivi ses parents dans la psychopathologie paranoïaque, c'était un grand risque qui s'est réalisé. Cependant, il a rejeté les idées mystiques de sa mère, et a épousé les idées rationalistes et libérales de son père.

Il a poussé à l'extrême les idées de son père, cherchant à tout dominer par l'hyper-organisation froidement "rationnelle", dont témoignent les récits autour des décès de sa femme et de ses enfants.

Cela, c'est particulièrement bien mis en évidence dans cette phrase :

"Xavier a réussi le crime parfait. Il est introuvable, n’a rien laissé derrière lui et dispose de 15 jours d’avance sur la police."

http://www.ndf.fr/la-une/28-04-2011/tuerie-de-nantes-comment-facebook-a-pris-de-cours-la-police-et-les-medias

Il a ainsi probablement accompli sont ambition de prouver qu'il n'était pas un imbécile et qu'il n'avait que faire des stupidités du genre, respect des autres, dignité de l'homme, transcendance de la destinée humaine et tout ce bla bla bla qu'un véritable athée réaliste, comme lui, méprise et domine.

Denis Merlin a dit…

Pour en revenir au récit de son enfance, vous savez que les paranoïaques sont de subtils menteurs. Or nous constatons que son père, avec lequel il était resté en relation, était incroyant, athée ou agnostique. Et que de plus sa mère avait fondé une secte mystique, donc, qu'ils n'étaient catholiques ni l'un ni l'autre.

http://www.ndf.fr/la-une/28-04-2011/tuerie-de-nantes-comment-facebook-a-pris-de-cours-la-police-et-les-medias

Mais dans les récits sur son enfance sur le Forum "La cité catholique", ces aspects fondamentaux de son enfance et de son éducation sont occultés au profit de récit probablement mensongers ou "adaptés" pour les besoins de la cause (manipulation des catholiques).

Le conflit "idéologique" entre ses parents était intense et son père ne semble pas l'avoir tout à fait abandonné, cela qui a dû le marquer, il l'occulte totalement. La biographie de son père d'ailleurs, dans sa fuite à l'étranger pour échapper au fisc, des traits de personnalité qui peuvent faire penser que, lui aussi présentait des traits paranoïaques (sentiment d'être menacé). Chez le fils, cela se retrouve dans le goût de XdL pour les USA (pays de la liberté et du fisc raisonnable, selon la doxa des libéraux). Il était secrètement fasciné par son papa. Et dans le fond, il veut montrer qu'il est fort comme papa et rationnel comme papa. Et même plus fort que papa, il a éliminé la maman, lui.

[Si vous avez lu "La Marque jaune" de Jacobs (série Blake et Mortime), vous aurez l'exposition d'un cas analogue. (Dans la fiction le psychiatre caractériel est intelligent, dans la réalité, ce genre de psychopathes ne sont pas réellement intelligents. Rusés, très très rusés, oui, intelligents, non).

Pensons aussi à Pirandello qui était marié avec une paranoïaque. La vie avec une mystique paranoïaque ne devait pas être simple pour de Ligonnès père, comme elle ne l'était pas pour Pirandello avec sa femme paranoïaque jalouse. On sait aussi que la paranoïa est contagieuse. Pirandello s'en est est tiré en écrivant des pièces de théâtre dans lesquelles le dédoublement de personnalité de sa femme devait confusément, l'inspirer, il a dû ainsi exorciser la contagion. Vous savez qu'il avait fini par faire interner sa femme après avoir voulu longtemps et par amour, la conserver à la maison ; mais à un moment, il a fini par s'apercevoir que ce n'était pas possible.]

Vous savez que les paranoïaques peuvent être dangereux et qu'ils vivent, comme la plupart des malades mentaux, dans le désordre financier (ce qui semble bien avoir été le cas de de Ligonnès)

Merci, monsieur, de m'avoir signalé cet article qui démontre au final que ni le père, ni même la mère de XdL n'étaient catholiques et étaient tous les deux des malades mentaux.

Car je sais maintenant, grâce à vous, que quoi qu'il en soit de la psychopathologie, de Ligonnès n'était pas catholique et ne l'a jamais été.

Merci encore, cher Monsieur.