25.6.07

Mort d'un officier de gendarmerie

A C. E.

Aujourd'hui ce qui retient les médias, c'est la mort accidentelle d'un adolescent à Marseille. Le chauffeur, stagiaire dans la police, a malheureusement, causé cet accident. Du moins c'est ce qu'on croit savoir, car l'enquête est en cours pour connaître les circonstances de ce drame involontaire.

Je retiens quant à moi, ce fait dramatique, beaucoup moins médiatisé, bien que causé par un acte volontaire : la mort d’un père de famille, officier de gendarmerie.

"Après la sommation des gendarmes, un des cambrioleurs a ouvert le feu, tuant d'un coup de fusil le chef d'escadron Norbert Ambrosse, âgé de 38 ans et père de quatre enfants."



Peut-on lire sur le site de La Croix :

http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2306851&rubId=4076

Le chef d'escadron Ambrosse, père de quatre enfants a été tué par un cambrioleur vers une heure du matin le 24 juin 2007.

Il est mort victime doublement du devoir puisque c'est parce qu'il a fait des sommations qu'il a été tué.

L'assassin et ses complices ont été apréhendés sans aucun coup de feu, ils ne sont pas blessés.

Encore une fois, la gendarmerie paie un injuste tribut à sa lutte contre la criminalité. Le sang froid et le professionalisme des collègues du gendarme n'en sont que plus admirables et le sacrifice du capitaine Ambrosse n'en force que plus le respect.

J’ai une pensée ce soir pour sa famille si cruellement et injustement touchée.

2 commentaires:

Marie a dit…

C'est atroce. Est tout aussi atroce la mort du pauvre Nelson.....

Denis Merlin a dit…

Oui, Marie !