18.10.07

Certains doivent vous charmer sous peine de...

"C'est alors qu'il se fait un balancement douteux entre la vérité et la volupté, et que la connaissance de l'une et le sentiment de l'autre font un combat dont le succès est bien incertain, puisqu'il faudrait, pour en juger, connaître tout ce qui se passe dans le plus intérieur de l'homme, que l'homme même ne connaît presque jamais." Pascal L'Art de Persuader" wikisource
http://fr.wikisource.org/wiki/De_l%27art_de_persuader


Les antiracistes qui veulent juger des mobiles, car le "racisme" tel qu'ils l'entendent est un mobile psychologique, veulent ainsi juger ce qui se passe dans l'intérieur de l'homme "que l'homme même ne connaît presque jamais".

C'est-à-dire que ces juges menteurs veulent pénétrer à l'intérieur de la conscience d'autrui, alors même qu'ils ne connaissent presque pas leurs propres consciences.

Et aucun "testing" n'y pourra jamais rien. Est-ce la race qui est exclue ou tout autre mobile qui fait l'exclusion ? Peut-être celui qui exclut ne le sait-il pas lui-même. Peut-être les personnes qui provoquent ne sont-elles elles-mêmes pas exemptes de racisme et se présentent-elles d'une certaine façon afin de faire réussir leurs provocations ?

L'art de plaire ne se met pas en équation. Il est variable et dépend de tant de choses aussi bien chez celui qui veut plaire que ceux à qui il plaît ou déplaît que Pascal renonce à l'exposer (quoiqu'il pense qu'il existe).

"Mais la manière d'agréer [de plaire] est bien sans comparaison plus difficile, plus subtile, plus utile et plus admirable; aussi, si je n'en traite pas, c'est parce que je n'en suis pas capable; et je m'y sens tellement disproportionné, que je crois la chose absolument impossible."

"La raison de cette extrême difficulté vient de ce que les principes du plaisir ne sont pas fermes et stables. Ils sont divers en tous les hommes, et variables dans chaque particulier avec une telle diversité, qu'il n'y a point d'homme plus différent d'un autre que de soi même dans les divers temps. Un homme a d'autres plaisirs qu'une femme; un riche et un pauvre en ont de différents; un prince, un homme de guerre, un marchand, un bourgeois, un paysan, les vieux, les jeunes, les sains, les malades, tous varient; les moindres accidents les changent."

Le mot entre crochet est une traduction personnelle en langage cotemporain du mot précédent de Pascal.

Ainsi nos plaisirs et donc les choses qui nous plaisent varient en nous selon notre état, mais varient aussi selon les conditions diverses, les civilisations de chacun.

Vouloir juger de cela et l'incriminer (c'est-à-dire en faire une faute) est une faute grossière contre la justice. Le for interne (notre psychologie, nos goûts) sont du ressort exclusif de Dieu et même pas de nous-mêmes.


"et néanmoins l'homme ne sait s'il est digne d'amour ou de haine." Ecclésiaste IX, 1 (Traduction Fillion http://www.magnificat.ca/textes/bible/ecclesiaste.htm )

Vouloir juger de cela est une faute contre la justice. Une intolérable présomption qui ne peut conduire qu'à des punitions sans fondement dans la raison. Ces jugement sont donc contraires aux droits de l'homme, notamment à la présomption d'innocence et à la liberté psychologique (du for interne).

Ils sont exactement les jugements des "crimpensées" de Orwell.

2 commentaires:

Marie a dit…

D'un côté on veut lutter contre les gens qui abusent de notre sécurité sociale, et d'un autre on fait l'inverse, on les encourage. On n'y comprend rien. Les Monsieur "Amour" dont je dénonçais les pratiques dans mon blog ont de beaux jours devant eux. Ils pourront encore aller faire leur marché à la pharmacie !

Dommage que vous ayez mêlé vos convictions sur l'IVG à ce post. Ca lui retire de sa force.

Denis Merlin a dit…

Mes convictions sont un bloc et ne visent nullement à l'efficacité avant tout.

Justice, vérité, droit de l'homme tel est mon crédo, et particulièrement justice pour les muets, les faibles.

Les droits de l'homme ne se divisent pas.