30.11.07

La suffisance et le néant de l'abbé Laguérie

L'abbé Philippe Laguérie est mon beau-frère, il m'a pris mes enfants pour les retourner contre moi.

Le cardinaux et les évêques en rient encore ! Un con qui s'est fait prendre ses enfants, mais si c'est pour la bonne cause !

Laguérie vient donc de pondre encore une de ses sentences, en lard rance :

"J’en profite pour saluer les sympathiques internautes du Forum Catholique. Mais de grâce, ce conseil : dormez la nuit. Que de bêtises ça nous éviterait le jour. Le curé d’Ars avait-il raison : « tout ce qui est fait après 22h00, l’est pour le diable » ?"

Ta gueule Laguérie, de quoi te mêles-tu ? Et pour qui te prends tu, espèce de petit suffisant.

A condition que la sentence du curé d'Ars soit authentique, elle en serait valable que pour son époque et elle serait excessive et ridicule, tout curé d'Ars qu'il est. Et toi Laguérie tu te moques de braves gens qui te font confiance !

"Il ne faut guère s’étonner de cette agitation. Voilà 30 ans que, si les questions du Magistère (Munus docendi) font l’objet d’études régulières, les questions de Juridiction (Munus Sanctificandi et Munus regendi) sont laissées en friche, tant du côté des traditionalistes que du côté des conciliaires. On a préféré se jeter au visage des étiquettes et des insultes (« intégristes », « ralliés », « libéraux », « modernistes », « schismatiques » etc.…) qui masquent, et témoignent aussi, du vide intellectuel ainsi cultivé. Le FC vient malheureusement de nous donner ces jours-ci, malgré quelques belles interventions, une petite idée de cette friche. Sans vantardise et avec beaucoup d’inquiétudes, voilà 20 ans que je me dis que ce vide va faire de la casse. Il faut donc se mettre à étudier sérieusement ces questions difficiles et délicates sous peine de sombrer dans l’imbécillité ou le sectarisme. D’autant que ce nouveau Pape brouille à lui seul toutes les pistes et que les désobéissants d’hier deviennent les fidèles d’aujourd’hui et vice-versa. Et parce qu’il l’a déjà bien commencé dans son livre magistral « Non lieu sur un schisme », c’est M. l’abbé Héry que l’Institut va charger de débrouiller ces questions, avec sa finesse et sa ténacité légendaires."

Munus docendi : la charge d'enseigner
Munus sanctificandi : la charge de sanctifier (de rendre saint)
Munus regendi : la charge de diriger

Si vous comprenez ce que Laguérie veut dire, vous avez gagné. Il écrit comme un journaliste fatigué, ou comme un prospectus de grande surface par ses images inadéquates.

Quant au "vide qui va faire de la casse", alors là il est fort, ce vide. Il doit se décrire car comme vide qui fait de la casse, ça le décrit bien.

Et le "vide (décidemment il y tient au vide) qui est cultivé", ça vaut aussi son pesant de cacahouètes. "Cultiver le vide" de la pensée laguériste. Oui mais comment cultive-t-on le vide ?

Obscur comme à son habitude, il joue le grand dirigeant et charge l'abbé Héry qui a écrit des énormités sur la liberté religieuse (mon fils les lisait en s'extasiant, je lui ai dit que c'était inepte) de nous parler de la sanctification et de la direction du peuple.

C'est la volonté de puissance, la volonté de mépriser tout ce qui n'est pas lui qui motive le triste nietzschéen qu'est Philippe Laguérie.

Les citations de Laguérie ont été tirées d'ici

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=2911079_bon_pasteur

2 commentaires:

Marie a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Leviathan a dit…

Ça me paraît aussi obscur que le vide duquel est sorti la lumière et la création!

Vae victis! La dégringolade de l'Église, c'est la revanche de Dioclétien et, ça, c'est tangible.