20.5.07

« Tu ne reverras jamais les enfants »

Selon l’émission « Arrêt sur Image » de la Cinq aujourd’hui l’aîné des enfants Hollande-Royal a dit publiquement en substance, « je milite pour maman, mais si papa s’était présenté, j’aurais voté pour lui, mais je n’aurais pas milité. »

On sait que le journal « Le Parisien » avait rapporté un prétendu propos de Madame Royal au père de ses enfants, François Hollande : « Si tu vas chercher Jospin pour me faire barrage, tu ne reverras jamais les enfants. »

Ce propos qu’avait prétendument entendu Julien Dray. Monsieur Dray a démenti l’avoir entendu. Madame Royal et Monsieur Hollande ont menacé d’un procès par leur avocat Maître Mignard ceux qui publient cette fausse nouvelle.

http://libertedexpression.skynetblogs.be/post/4509449/les-secrets-du-couple-royalhollande-reveles

Mon propos n’est pas d’entrer dans la polémique. Je voudrais simplement réfléchir à la teneur de ces propos « Si tu vas chercher Jospin pour me faire barrage, tu ne reverras jamais les enfants. » Je ne m’intéresse pas au couple Hollande-Royal, mais à la possibilité de ces menaces. Personne n’en conteste la vraisemblance. C’est cette vraisemblance qui m’intéresse.

Le propos n’est pas « tu ne reverras pas les enfants tant qu’ils seront mineurs. », non le propos est tu ne reverras JAMAIS les enfants. Quand la femme-mère passe aux actes, le père ne revoit jamais ses enfants.

Ce « jamais » a été étudié par les psychologues, psychiatres et acteurs judiciares américains et ils ont intitulé ce phénomène « syndrôme d’aliénation parentale »

Pour ceux qui sont intéressés par la description du phénomène, ils peuvent aller sur ce site :

http://www.reseauparents.ch/SAP.html

Aux Etats-Unis les mères vont en prison pour cela et le syndrome d’aliénation parentale cesse, selon un mécanisme psychologique qui agit sur l’enfant. En France, la magistrature a préféré se coucher. Les enfants et le père sont psychologiquement mutilés, ça ne les empêche pas de dormir, nos magistrats, au contraire ça fait des dossiers en moins et ils n’en dorment que mieux.

C’est pourquoi en France une mère peut dire à son époux ou concubin récalcitrant « Si tu ne fais pas cela, tu ne reverras jamais les enfants. » et que tout le monde trouve cela vraisemblable, sinon normal.

Ce syndrôme, c'est une des inégalités de l'homme et de la femme, ici les femmes irresponsables ont un injuste avantage.

3 commentaires:

seb a dit…

Il paraît que la justice commence, tout doucement, à revenir sur cette inégalité de traitement. Il était temps.

Denis Merlin a dit…

Merci de la nouvelle, il était temps en effet.

C'est l'action des associations de pères.

Moi je n'ai pas eu cette chance en 2005, au contraire.

Il est vrai que la justice a jugé j'étais un être dangereux pour mes enfants. C'est possible après tout. Mais me priver de tout droit de visite et d'hébergement c'était aller très loin, ils l'ont fait.

Il est vrai que les magistrats français ne me portent pas dans leur coeur.

Pourquoi ? Je ne sais pas, je ne suis pas dans le secret des odieux.

seb a dit…

Triste histoire, en effet.

"Pas dans le secret des odieux": excellent!