11.12.07

Le Célibat et le paralogisme

"Un état de vie apparemment très tendance pour 25% de la population, le mariage étant plutôt dépassé. Cependant la vie du célibataire n'est pas aussi idéale et traduit un profond malaise, puisque, d'après cette même source "moins de 2% des personnes font le choix de vivre seul".

Et après le moral, c'est la santé qui en pâtit puisque "les médecins considèrent le célibat comme LE nouveau facteur de risque pour les maladies cardiovasculaires. De même, on observe chez les célibataires des troubles de sommeil fréquents. Leur consommation d’alcool et de tabac est plus importante. L’ensemble de ces troubles est apparemment plus prononcé chez les hommes. Selon de récentes études, l’espérance de vie d’un homme célibataire serait 8 ans inférieure à celle d’un homme en couple !"


http://www.catholiques-en-campagne.fr/content/view/139/1/

Le célibat est-il cause des maladies ou les maladies causes du célibat ?

Ainsi, se peut-il que la cause du célibat ne soit pas le refus de mariage, mais que le célibat soit la conséquence des maladies. Un malade, un être faible ne trouvera pas de conjoint.

Ainsi un alcoolique, un tabagique, un déprimé pourra plus facilement être rejeté par son conjoint. Cela le rendra encore plus malade formant cercle vicieux.

Ce n'est donc peut-être pas le célibat qui est cause de la maladie, mais le refus du sacrifice, le refus de l'amour de la part du conjoint (ou de la conjointe).

Nous pouvons raisonner de la même façon pour ce qui est l'espérance de vie plus brève des célibataires : les célibataires ont-ils une espérance de vie plus brève parce qu'ils sont célibataires ou parce que, malades, ils sont célibataires ?

5 commentaires:

pierre-henri a dit…

Cette étude nous parait interessante car elle renforce, je crois, nos opinions. On n'est jamais si bien convaicu que par ses propres idees.

Au dela de notre inclination à accepter une étude parce qu'elle va dans le sens que nous souhaitons, on peut légitimement s'interroger sur les méthodologies employées. Certaines se sont révélées biaisées ou réfutées un peu plus tard.

elisseievna a dit…

Si je suis bien votre raisonnement Denis, le mariage devrait être obligatoire, par amour pour l'humanité malade ... vous allez avoir du mal à être suivi (!).

Bon, si déjà on commençait pas cesser de toujours penser que l'herbe est toujours plus verte ailleurs, et par lire Saint Exupéry, cela serait un petit début raisonnable.

Denis Merlin a dit…

@ elisseievna :

Loin de moi l'idée de rendre obligatoire quoique ce soit ! Je suis tout à fait pour la liberté, surtout en cette matière.

Non, ce que j'ai voulu dire c'est que la correlation entre célibat et mort prématurée est un raisonnement faux.

Car est-on célibataire par choix ou parce que l'on a trouvé personne ?

Si l'on est malade, fumeur, buveur les femmes ne vont pas se bousculer... et l'on mourra plus tôt mais est-ce en raison du célibat ? ou en raison des maladies, des toxicomanies qui ont fait fuir ?

A noter également que cette étude mentionne que les hommes surtout souffrent du célibat... Car l'homme a besoin de soins et s'il n'en a pas... il meurt plus tôt.

En général, je donne mon opinion sans vouloir changer le monde à moi tout seul, sans être le porte-parole de quiconque car je n'appartient à aucune société, donc il ne faut pas croire que je me crois une mission. Je discute avec des ami(e)s, point c'est tout ;-)

@ pierre-henri :

Tout à fait d'accord, l'étude est contestable et surtout les conclusions que l'on en tire...

elisseievna a dit…

Je plaisantais Denis, je sais bien que vous ne vouliez pas en venir à prôner la contrainte.
J'ai posé ainsi cette question parce que un jour un catholique m'a dit "on doit aimer" : en fait la question serieuse la dessous est : mais où s'arrête ce devoir ?

Denis Merlin a dit…

On doit aimer tout le monde bien sûr, même le démon, à qui on ne veut aucun mal.

On doit se conforme à Dieu (qui fait pleuvoir et fait faire soleil pour tous indistinctement), qui aime tout le monde, mais bien sûr on aime pas tout le monde aussi intensément et en plus, cela n'empêche pas de réclamer des sanctions par amour pour la multitude, par amour de la justice.

C'est ce que je vous propose comme explication.

Cela choque au début, mais tout dans notre vie est mystère et souvent contradictions apparentes.

Notez bien que je ne suis pas l'Eglise catholique et que j'exprime mon opinion, bien évidemment fortement influencée par ce que j'ai lu.

Mais ce n'est que mon opinion.