23.3.10

Viol de la liberté religieuse en Suisse : il détruisait les croix



http://www.lagruyere.ch/fr/le-journal/les-editions/2010/20100316/croix-profanees.html

Un individu détruisait les croix édifiées en haut des montagnes.

"L’Eglise impose ce symbole au sommet des montagnes qui devraient être, de mon point de vue, des espaces de liberté. Les gens doivent se demander si les croix ont toujours leur raison d’être. Il me semble qu’il y a suffisamment de lieux de culte pour respecter les croyances de chacun. Et ne croyez pas que je veuille casser la tradition! "


Il ne s'aperçoit pas qu'il n'a pas la liberté de nier celle des autres. L'Eglise n'a évidemment pas les moyens d'imposer l'édification des croix. Ces croix ont été édifiées par des fidèles. Il n'existe aucune obligation catholique ou protestante d'édifier les croix en haut des montagnes. Si ces croix sont là, c'est que des gens les ont édifiées avec l'accord, ou plutôt à l'initiative des montagnards.

Il n'a aucun titre à bafouer la liberté religieuse des populations.

3 commentaires:

Superjustice a dit…

Et de quel droit les gens qui ont érigé ces croix peuvent-ils se targuer ? Qu'est-ce qui les a autorisé à monter ces croix sur un lieu public, qui ne leur appartient pas ? A vous écouter, si demain un inconnu vient ériger une croix au bord d'une route dans un virage dangereux, il ne fera qu'exprimer sa liberté de culte, mais celui qui retirera sa croix devra être poursuivi ? Il n'est pas question ici de bafouer la liberté religieuse (chacun reste libre de son culte chez lui, personne n'est persécuté pour son culte), mais de remettre en cause le fait que certains imposent leur message dans l'espace public sans tenir compte des lois. On ne bâtit que sur un terrain qui nous appartient, pas dans l'espace public - tel est le droit.

Denis Merlin a dit…

Les populations ont le droit d'ériger les monuments qu'elles veulent. Ces croix n'étaient pas érigées en infraction aux lois. Il n'a pas à imposer ses opinions à la majorité, à imposer ses décisions personnelles personnelles contre la communauté politique.

Ce n'est pas parce qu'il est laïciste d'opinion qu'il a le droit d'imposer ses opinions à tous. Il a donc violé la liberté religieuse de la communauté politique suisse.

Marie a dit…

Je ne suis pas d'accord avec Denis. Les gens n'ont pas à ériger des monuments sur du terrain public. Mais les croix anciennes sont souvent fort belles et font partie de notre histoire et de notre patrimoine. Je les photographie dès que j'en "croise" parce que je sais bien que leurs jours sont comptés. Même les raéliens de Vorilhon s'attaquent aux croix anciennes de nos campagnes (pétition).