2.3.10

Benoît XVI pour la liberté religieuse et non pour "la sécurité des chrétiens"


Le Salon beige publie un post sur un discours de Benoît XVI à propos des persécutions des minorités religieuses en Irak. Or ce n'est pas la spéciale "sécurité des chrétiens" que Benoît XVI réclame, mais la liberté religieuse pour tous.

En voici un extrait :

"J'ai appris avec une profonde tristesse les nouvelles tragiques des récents meurtres de chrétiens dans la ville de Mossoul et j'ai suivi avec une vive préoccupation les autres épisodes de violences perpétrés dans la terre irakienne martyrisée, contre des personnes désarmées d'appartenances religieuses différentes. En ces jours de recueillement intense j'ai souvent prié pour toutes les victimes de ces attentats et je désire aujourd'hui m'unir spirituellement à la prière pour la paix et pour le retour à la sécurité, promue par le Conseil des évêques de Ninive. Je me sens affectueusement proche des communautés chrétiennes de tout le pays. Ne vous lassez pas d'être un ferment de bien pour la patrie à laquelle vous appartenez pleinement depuis des siècles.

En cette phase politique délicate que traverse l'Irak, j'en appelle aux autorités civiles pour qu'elles fassent tous les efforts possibles pour redonner la sécurité à la population et, en particulier, aux minorités religieuses les plus vulnérables. Je souhaite que l'on ne cède pas à la tentation de faire prévaloir les intérêts temporaires et partisans sur la protection et les droits fondamentaux de chaque citoyen."


La liberté religieuse protège toutes les croyances et pas seulement les confessions chrétiennes. C'est pourquoi Mgr Lebrun a eu raison de témoigner sa solidarité lors de l'affaire des tags sur la mosquée de Saint Etienne.

Cette liberté doit protéger particulièrement les minorités religieuses, mais il va sans dire qu'elle protège aussi les majorités, comme elle devrait protéger la majorité catholique en France.

En matière de liberté religieuse nous sommes sur le terrain du droit et de la raison, comme tout droit de l'homme celui fondé sur la liberté religieuse est universel et s'étend à nous tous, hommes, quelles que soient nos croyances (droit contenu dans de justes limites qui sont les autres droits de l'homme).

2 commentaires:

Marie a dit…

La liberté religieuse pour autant que ça ne dérange pas grandement les autres et qu'on ne leur impose pas sa propre religion de force !

Denis Merlin a dit…

Les droits de l'homme sont un bloc. On ne peut invoquer un droit de l'homme pour en violer un autre.

Il en est de même de la liberté religieuse, limitée par les autres droits de l'homme. Tous les droits de l'homme s'entre-limitent les uns les autres pour former un tout harmonieux.