20.8.07

Le Film "Raison d'Etat" De Niro se lâche

J'ai vu le film "Raison d'Etat". Un fim passionnant qu'il faut avoir vu si l'on s'intéresse à l'histoire contemporaine.

Une critique d'abord : le film est trop long (près de trois heures, il faudrait prévoir ent'acte avec sandwich et boissons...) Les scènes de copulations sont pénibles, graveleuses et il doit y en avoir cinq ou six... Même si elles sont traitées de façon "tolérables", le mieux serait qu'elle soient coupées, on gagnerait en temps et en agrément.

Cela dit le film est intéressant puisqu'il évoque les relations entre politique, Administration et société secrète anglo-saxonne. On sait que Bush fait partie des Skulls and Bones.

Nous avons la scène d'initiation à cette société. A elle seule cette scène vaut le billet d'entrée et même beaucoup plus. L'humiliation de la nature humaine semble être la raison d'être de cette initiation.

De Niro raconte comment les Anglo-Saxons protestants ou plutôt anglicans, méprisant et manipulant le judaisme, méprisant les catholiques, méprisant les noirs, au moyen de leurs sociétés secrètes veulent dominer le monde et le dominent presque complètement. Il montre bien ce mépris anglo-saxon des continentaux latins, slaves ou germains, catholiques ou juif ou orthodoxes ou protestants d'ailleurs.

Lorsque l'agent double soviétique fait torturer un véritable militant de la liberté, la CIA ou plutôt "CIA", fait injecter au Russe du LSD (découvert dans leurs laboratoires). Le Russe, sous l'influence du LSD va se suicider. CIA prévoit-elle que le Russe va se sucider ?

Cela reste mystérieux, c'est l'art du conteur de vous laisser penser, imaginer. Il ne faut pas tout dire, il faut laisser au spectateur avoir sa part d'imagination. De Niro en bon conteur ne dit pas tout.

Mat Damon est génial dans son rôle d'agent de la CIA désespéré, dur à la souffrance et taciturne. On le croirait vrai ! On n'a plus l'impression de voir une fiction, mais de vivre le film comme dans l'enfance... C'est du grand art.

De Niro est catholique et d'origine italienne (il a une réputation sulfureuse, je ne sais si elle est justifiée) on sent qu'il a bien compris ce monde anglo-saxon américain. Lui le catho, italien il est pour moi très probable qu'il nous apporte son témoignage biographique.

Une critique : le pasteur est invité à "dire les grâces" dans la version française, non c'est le benedicite qu'il dit. Les grâces, c'est après le repas. Je ne sais si cette erreur est commise dans la version originale, ça m'étonnerait De Niro est moins inculte que ses traducteurs français.

Le film est techniquement très bon, de la belle ouvrage américaine. Les décors sont somptueux. Je vous recommande la robe de mariée vide flottant dans l'air pur du ciel à la suite du corps de sa propriétaire. Pauvre propriétaire de la robe, elle vient d'être poussée de l'avion dans le vide par des gens malintentionnés : sa robe la suit. C'est une image inoubliable.

De Niro est un grand cinéaste et un profond penseur.

6 commentaires:

Marie a dit…

J'aimerais voir ce film. J'irai le voir la semaine prochaine quand je serai rentrée d'Ardèche où je pars demain. J'aime beaucoup les acteurs masculins du film. Hurt et Turturro surtout.

Vous faites une très intéressante critique, Denis. Mais ce n'est pas moins intéressant de voir que vous ne mentionnez le mot fiction que concernant la vie du héros principal.

Je veux dire que vous semblez considérer comme la vérité toute nue les idées émises par le film. Alors que de A à Z et d'un bout à l'autre, le film est une fiction ! A mon avis.

Denis Merlin a dit…

Oui, bien sûr Marie, votre commentaire est imparable.

Mais si c'est de la fiction, c'est drôlement bien "rendu", on s'y croirait, tout est vraisemblable, alors que le vrai n'est pas toujours vraisemblable.

Cela dit, vous avez raison.

seb a dit…

Tendre Amour et moi venons d'aller voir "Ratatouille", qui est adorable; un vrai régal, léger comme un dessin animé doit l'être.

Ce film avec De Niro n'a pas l'air mal. Peut-être ce week-end?

Anonyme a dit…

Film très, très proche de la réalité. En effet, Mr. (en anglais) Angleton, oncle de mes cousins américains (dont certains sont toujours à Tucson, là où vivaient Cicely, l'épouse de James) & certains de ses proches pouvaient ressembler aux gens du film. Par contre, la fille de John Voigt ne ressemble pas du tout à ma cousine (physiquement, philosophiquement, intellectuellement [heureusement !]).
Un point : en tant que WEP (= WASP) & descendant, entre autre(s), de Francs, je ne me sens, bien évidemment, pas concerné par les propos écrits concernant les Français. De plus, ce que pensent le publiciste à propos des sentiments de mes cousins envers les Occidentaux Protestants (Réformés &/ou Presbytériens (Bill, Barak, etc .....), Luthériens, Adventistes,..... &, pourquoi pas, Episcopaliens) Européens (Caucasiens) est faux.
Signature : JFV. Pas inscrit & pas de compte. Par contre, non anonyme & joignable sur FB : fin de patronyme = celui de l'épouse de Mr. Angleton.
Au cas où the DCRI/DRM/DGSE/DPSD & autres agences auraient besoin de ressources ayant des entrées ailleurs.

Anonyme a dit…

Correction, suite à fautes. Veillez bien vouloir m'en excuser.
Film très, très proche de la réalité. En effet, Mr. (en anglais) Angleton, oncle de mes cousins américains (dont certains sont toujours à Tucson, là où vivait Cicely, l'épouse de James) & certains de ses proches pouvaient ressembler aux gens du film. Par contre, la fille de John Voigt ne ressemble pas du tout à ma cousine (physiquement, philosophiquement, intellectuellement [heureusement !]).
Un point : en tant que WEP (à l'instar de WASP) & descendant, entre autre(s), de Francs, je ne me sens, bien évidemment, pas concerné par les propos écrits concernant les Français. En outre, comme les Français descendent aussi/donc des Allemands, peut-être faudrait-il aussi revoir le sens du mot "germain" ?
De plus, ce que pensent le publiciste à propos des sentiments de mes cousins envers les Occidentaux Protestants (Réformés &/ou Presbytériens (comme Bill, Barak, etc .....), Luthériens, Adventistes,..... &, pourquoi pas, Episcopaliens) Européens (Caucasiens) est faux.
En tout cas, une chose est vraie : James & beaucoup d'autres ne pouvaient pas encaisser les KTOs, les noirs, ..... Mais, comme beaucoup de gens, un ou deux dans l'entourage, donc pas trop, ça allait.
Signature : JFV. Pas inscrit & pas de compte car trop barbant que d'avoir un nouveau compte. Par contre, non anonyme & joignable sur FB : fin de patronyme = celui de l'épouse de Mr. Angleton.
Au cas où THE DCRI/DRM/DGSE/DPSD & autres agences auraient besoin de ressources ayant des entrées ailleurs.

Denis Merlin a dit…

Merci de votre commentaire, cher monsieur.

Relisant mon post, je pense qu'il faut le replacer dans le cadre du commentaire du film.

Je ne pense pas que l'ensemble des Anglo-Saxons souscrivent à l'idéologie WASP. J'admire beaucoup les Anglo-Saxons, leur intelligence profonde, leur sens aigu de la liberté qui n'exclut pas la piété, le raffinement de leurs moeurs et ce qui constitue le sel de leur culture : le sens de l'humour. Je ne souscrit en aucune manière aux idées hostiles aux Anglo-Saxons.

Je suis d'accord avec vous : les rivalités ridicules qui gangrènent les relations entre les Européens conduisent à mépriser, par exemple, les Italiens, pourtant un des plus grands peuples du monde par sa culture, peuple qui a donné, comme les Anglo-Saxons d'ailleurs, d'innombrables génies à l'humanité.

Il reste les différences de cultures qu'il faut surmonter, ce que l'on ne fera que par l'amour, par la sympathie.

Pouvez-vous me donner un lien vers votre page de facebook ? Merci d'avance. Je maitrise mal facebook pour le moment.