21.9.06

L'injustice intolérable de la commission Machelon

La commission Machelon : une curieuse composition, les athées sont oubliés. Ce rapport plein de cautèle peut être consulté sous le lien visé ci-dessus.

Selon le rapport Machelon la France compte environ vingt-cinq pour cents d’athées et d’agnostiques. Elle les enrôle chafouinement dans les autres cultes en prétendant pour eux que bien qu’athée ou agnostiques, ils n’en seraient pas moins religieux. « se dire sans religion ne signifie pas nécessairement que l’on se sente athée ou que l’on se désintéresse des questions dites spirituelles» (page 6).

En tout cas ceux qui s’en désintéressent ou ceux qui se disent athées n’ont qu’à accepter le rapport Machelon payé avec leurs impôts. Car d’athée il n’y en a aucun qui ait siégé à ce titre dans la commission. On décidera donc pour eux ce que l’on doit faire de leur argent après avoir décidé de ce qu’ils pensaient. Comme il s’agit probablement d’un quart de la population, c’est tout de même un peu fort.

Cette commission n’a aucun athée ou agnostique dans son sein, elle n’a pas non plus de représentant du culte catholique. Certes, siégeaient dans cette commission des catholiques, mais de représentant du culte, non. La religion catholique est représentée par les évêques et le pape, ils peuvent déléguer des personnes de leurs choix, mais ce sont eux qui ont l’autorité.

Donc cette commission n’a aucune représentativité, aucun membre de la hiérarchie ou de délégué de la hiérarchie catholique (70 % de la population), aucun athée ou agnostique (25 % de la population) que représentait cette commission ? Rien : des fonctionnaires dévoués à l’époux de Cécilia, des avocats, des juristes de divers horizons, mais toujours des OBLIGES plus que des personnes parfaitement libres ou représentatives.

Il n’est pas étonnant que cette commission aille dans le sens de ses obligés et préconise que l’argent public aille financer les opinions religieuses. Les athées et agnostiques n’auront qu’à bien payer pour être combattus, voire menacés. Les sectes pourront prendre le pouvoir dans des municipalités et financer avec l’argent de tous les contribuables leurs activités et les préfets pourront imposer de financer la religion qui leur plaira, le maire n’aura qu’à s’exécuter.

La loi de 1905 donnait finalement satisfaction à tous, elle fonctionne depuis plus de cent ans, sans anicroche avec de multiples confessions, mais que veulent en réalité les hommes politiques ?

En tout cas, si ce rapport devait être appliqué on se trouverait dans une situation intolérable au regard de la justice, de la simple justice sociale.

2 commentaires:

Marie a dit…

Je pense que le "conflit" entre Sarko et la justice c'est un coup monté pour faire passer la pilule du rapport Machelon, et à sa suite la modification de la loi de 1905 comme une lettre à la poste.

J'ai abordé ce sujet moi aussi sur mon blog. Et je suis étonnée que si peu de gens réagissent !!!!!!

Denis Merlin a dit…

Mais bien sûr Marie, c'est de la poudre aux yeux pour qu'on ne regarde pas ailleurs. C'est comme les mouches, lorsque vous voulez les faire sortir, vous faites l'obscurité dans la pièce et vous laissez juste une raie de lumière, elles s'en vont vers le soleil et vous laissent tranqille.