22.7.07

Le triangle des Bermudes émigre dans les Alpes du sud

Le petit garcon disparu sur les bord de la Durance disparaît dans une région où vous pouvez lire sur une aire d'autoroute peu fréquentée "Ne laissez pas vos enfants dans la voiture sans surveillance. Ne vous éloignez pas de votre véhicule" signé "gendarmerie nationale". Je dis ça de tête car j'évite de m'arrêter sur cette aire. Cela donne à réfléchir cette région de la Haute Provence est une sorte de "triangle des Bermudes". Des enfants, des jeunes filles y disparaissent. Mêmes certaines qui conduisaient des voitures ne sont jamais arrivées à Nice. Un petit garçon a aussi disparu il y a quelques années près de Ganagobie (pas très éloigné, nettement environ cent km)

Autre affaire :

Sa sœur Charazed a disparue en 1987, et on ne l’a jamais retrouvée. Férouze vient de créer une association, à Laragne, et souhaite interpeller les familles et l’entourage des enfants disparus dans les Alpes du Sud. Mathieu Broutin, disparu le 31 mars 2004, à Embrun, Christelle Thomas, le 24 mai 2000, à Briançon, Yannis Moré, le 2 mai 1989, à Ganagobie, et Laurent Devred, le 10 août 1987, à Gap. Pour contacter Férouze Bendouiou, rendez vous sur le site www.oubliezpas.fr

Tiré de

http://briancon-infos.fr/index.php/2007/05/23/1696-enfants-disparus

Il y a eu aussi un petit Hollandais, si je me souviens bien dans les années 90 en Hautre Provence.

Il ne faudrait pas oublier que toutes ces disparitions (je ne les énumère pas toutes, car ni Férouze ni moi ne pouvons être exhaustifs) à laquelle s'ajoute celle de Thomas à Baratier (Hautes Alpes) disparu dans le même secteur samedi 14 juillet 2007.

Cette série de disparitions laisse indifférents nos magistrats. Je dis bien cette "série" car les disparitions sont traitées (du moins on peut l'espérer), mais le phénomène "série" ne l'est pas. Il s'agit d'un réseau ou au moins d'un maniaque : aucune enquête d'envergure dans la région sur ce phénomène qui constitue un tout, aucune mise en garde à part ce panneau très discret sur une aire d'autoroute déserte.

Il faudrait au moins recommander de redoubler de prudence aux jeunes filles et femmes seules. Recommander une extrême vigilance aux parents qui ne doivent pas perdre leur enfant des yeux. Des considérations d'économie touristique l'empêchent-elles ?

Dans ce triangle de Briançon, à Manosque, à Grasse, environ, dans ce triangle sévit une organisation ou un individu qui s'en prend aux enfants, au jeunes filles et aux jeunes femmes. Il n'a pas été inquiété depuis qu'il sévit.

Serait-il inconvenant de demander aux autorités de ne pas rester les bras croisés et d'éradiquer ce criminel ? Et en attendant de ne pas hésiter à mettre en garde la population autrement qu'elles ne l'ont fait jusqu'ici, c'est-à-dire très, très discrètement ?

4 commentaires:

Marie a dit…

Incroyable, si ce que vous avancez est vrai, c'est incroyable qu'on nous cache la vérité à ce point. Mais qu'est-ce qui vous permet de penser qu'il s'agit d'une bande? Y a-t-il eu des enlèvements qui ont échoué?

En tout cas, les médias ne parlent que du jeune Thomas.....

Denis Merlin a dit…

Je ne suis pas le seul à penser cela, vous avez le lien d'une des soeurs des victimes.

Je ne sais absolument pas s'il s'agit d'un isolé ou d'un groupe.

Toutes ces disparitions dans une triangle assez restreint et si peu peuplé, laissent rêveur (la région est peu peuplée). Le petit Thomas est la dernière victime en date des disparitions.

Je tâcherai de vous photographier la pancarte des gendarmes.

Marie a dit…

D'accord, Denis.

On a malheureusement retrouvé le petit Thomas noyé aujourd'hui...

Anonyme a dit…

Bonjour
Je viens de lire votre article et les commentaires de 2007 !
Il se trouve que sans vous avoir lu, j'ai moi aussi utilisé le rapprochement avec le triangle des bermudes pour le même sujet.
J'ai un bien modeste blog : Skyrock - Disparitions d'enfants enquête - herve0404 -